Présentation de la démarche packaging de Vertu Food, entreprise de fresh découpe

Présentation de la démarche packaging de Vertu Food, entreprise de fresh découpe de fruits et légumes.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours, votre société et votre engagement en faveur de packaging plus responsables ?

En 2017, Arthur MAUREL et Adrien MOYNE s’associent pour fonder Vertu Food.

L’entreprise résulte de la sensibilité des deux flexivores à la grande distribution et à leur relation avec Casino. Leurs personnalités complémentaires forment un duo engagé envers une alimentation saine et durable afin de répondre aux problématiques actuelles de santé et de consommation.

Le 6 avril 2017 l’aventure débutait avec l’ouverture du premier kiosque dans le supermarché Casino de Tassin-la-Demi-Lune (69160). Depuis, Vertu Food c’est 12 nouveaux kiosques à Marseille, Hyères, Seynod (Annecy), Annemasse, Mâcon, Aix-en-Provence et Lyon, ainsi que 35 salariés, 1 laboratoire et 1 million d’euros de chiffre d’affaires 2018 et 2,5 prévu fin 2019.

Notre mission est de sélectionner les meilleurs fruits et légumes et de les préparer devant vous en magasin dans un corner, pour permettre à chacun de profiter de tous les bienfaits des fruits et légumes et de goûter sans effort aux plaisirs vertueux de nos recettes. Engagés dans une démarche qualité, nous mettons un point d’honneur à délivrer des produits d’une qualité incomparable grâce à un cahier des charges très précis qui tient compte de la qualité intrinsèque du produit mais aussi de sa maturité, pour vous offrir les produits les plus frais et les meilleurs possibles.

En plus de proposer des produits 100% naturels et frais nous adaptons nos produits et nos recettes en fonction du lieu d’implantation de chacun de nos points de vente. En effet, la richesse agricole de nos régions nous offre une multitude de choix et autant de produits adaptés à chacune de nos clientèle.

Avec 130 références qui varient en fonction des saisons et des lieux d’implantation nous proposons des recettes adaptées à tous types de consommation (nomade, sédentaire, familiale, individuelle…). Salades de fruits, mélanges pour wok, snacking, jus frais… n’ont plus aucun secret pour nous.

En plus de proposer un service innovant, nous créons du lien humain et une proximité avec les consommateurs. Car oui nos équipes de bienfaiteurs, préparent sur place des recettes directement devant le client et partagent des astuces et des conseils culinaires.

Vertu souhaite avoir un impact social et écologique positif. Ainsi nous travaillons en étroite collaboration avec Pole emploi afin d’aider des personnes à réintégrer le monde du travail. L’ensemble de nos bienfaiteurs sont des anciens chômeurs qui souhaitent se reconvertir et faire partie de l’aventure Vertu. Enfin nous abordons une démarche éco-responsable, nous utilisons des emballages recyclés, car nous croyons qu’il est essentiel de rendre, à notre échelle, un peu de la bienveillance naturelle que nous porte la planète.

Nos engagements :

Dans un monde moderne qui intègre à notre consommation excessive des produits avec des emballages en plastique, son utilisation ne cesse de croitre depuis les années 1960 et contribue aux changements climatiques et impacte la biodiversité. En effet, la production de plastique vierge, basée sur l’utilisation de ressources fossiles, génère d’importants volumes de gaz à effets de serre. Chaque année, entre 8 et 12 millions de tonnes de plastique pénètrent dans les océans, soit l’équivalent d’un camion chargé de plastique chaque minute. Des études récentes mettent en évidence l’importance de la pollution plastique marine par les micro-plastiques, issus de la fragmentation des macro-déchets ou des fibres et microbilles contenus dans certains produits. La recherche suggère désormais que plus de plastiques que de poissons pourraient se trouver dans les océans d’ici 2050.

Pour la planète, l’entreprise Vertu Food a voulu se lancer un nouveau défi : supprimer l’intégralité du plastique de ses emballages tout en gardant un aspect vendeur. 

Elle a donc opté pour de nouveaux emballages en PLA et PET (respectivement 70% et 30%). 

Qu’est-ce que le PLA ?

Le PLA est un matériau transparent, résistant et insipide, résultant de la fermentation de l’amidon. C’est une alternative naturelle au polyéthylène, le PLA est 100% biodégradable, composable et il est conforme à la norme européenne EN 13432 et labellisé OK Compost. Les produits en PLA ont des propriétés étonnantes : hyper transparence, brillance, résistance, rigidité, barrière contre les odeurs, résistance aux matières grasses, résistance au froid… ils sont parfaitement adaptés aux boissons et aux préparations froides. Ils nécessitent juste un stockage sans humidité et à une température inférieure à 40°C (sinon ils se dégradent !). Cet emballage est à la fois éco-responsable et marchant puisqu’il permet au client de continuer d’avoir une bonne visibilité du produit et d’être 100% biodégradable.

Quant au PET :  ce sont des emballages qui lorsqu’ils sont usagés, sont collectés (tri sélectif / collecte ordures ménagères) puis valorisés dans des centres de tri (tri et compactage). Une fois compactés, direction une usine de recyclage pour subir un nouveau tri, être broyés puis lavés et enfin refondus pour obtenir des granulés. Ces granulés de R-PET repartent dans le circuit industriel pour y être transformés, notamment, en nouveaux emballages plastiques.

C’est un grand pas pour l’entreprise qui a un réel souhait de limiter son impact environnemental, malheureusement l’intégralité de notre gamme ne peut pas être en PLA car les fournisseurs n’ont pas toute la gamme nécessaire pour réaliser notre activité mais l’entreprise souhaite continuer dans cette voie car l’environnement est un élément des plus importants.

Selon vous, quels sont les grands enjeux du packaging dans les années à venir ?

Les enjeux concernant le packaging de demain sont multiples mais il me paraît essentiel de se focaliser sur 3 grands axes.

  1. Tout d’abord, il faudrait de supprimer le packaging superflu afin de garantir l’essentiel des fonctions de l’emballage c’est-à-dire la fonction de conservation, de qualité, d’information et de praticité. L’enjeux majeur est donc de réduire les déchets par le biais notamment de la suppression des suremballages inutiles et encombrants.
  2. De plus, l’enjeu essentiel est de simplifier au maximum le système d’emballage. Pour se faire, il demeure primordial de trouver les justes dimensions, les poids optimums, faire la chasse au vide afin d’optimiser chaque emballage. Ainsi, les process de conditionnement doivent être repensés pour limiter les pertes.
  3. Il me paraît également important de choisir des matériaux moins polluants, facilement recyclables et recyclé. Pour ma part, les grandes alternatives au plastique sont le bambou, la fibre de maïs, les algues, les déchets végétaux. 

Quelles initiatives packaging vous semblent pertinentes ?

De nombreuse initiatives packaging sont possible. Pour qu’elles soient le plus pertinentes il faut que leurs impacts et leur dégradation soit extrêmement rapide.

Celle qui nous ont semblé les plus pertinente sont donc : 

– Le PLA pour les caractéristiques qu’on a pu citer plus tôt.

– Les emballages 100% biodégradable fait à partir de reste de fruits et légumes :

En fonction des fruits ou légumes utilisés il est possible de modifier la couleur de ces emballages et le fait que ces emballages soient naturels et respectueux de l’environnement sont donc les critères qui ont retenu notre attention. 

–  Les emballages comestibles ont également retenu notre attention car ces emballages permettent d’avoir zéro déchet et d’offrir une nouvelle expérience aux clients curieux de connaitre ces nouveaux types d’emballages. 

– Les emballages vrac

Tous ces emballages nous semblent être la solution pour remédier au tonnes de déchets déversés inutilement dans nos mers et pourront certainement nous permettre de sauver certaines espèces animales.

Plus d’informations sur Vertu Food.